Newsletter

Bienvenue

Chercheur infatigable, OUARDANE n’a eu de cesse depuis son premier élan dans la sphère des arts plastiques, de creuser en profondeur, de se remettre en question et de mettre en oeuvre des démarches multiples, à la recherche de la lumière inventive . L’étendue de ses horizons créatifs s’en trouve à chaque jour plus enrichie.

 

A la fois diversifié et cohérent, son parcours converge vers une simplification des formes et une purification des couleurs pour proposer un discours plastique condensé mais intensément éloquent ! Son travail est aujourd’hui moulu dans une harmonie que rythme la mémoire de son enfance et la réminiscence de ses indéfectibles racines.

 

Ses couleurs safrans, brisées par des masses de broux de noix rappellent constamment cette lutte entre la lumière de la vie et la sombre incertitude du sous-terre. Le papier de soie marouflé qui couvre la surface de ses toiles redevient un élément essentiel, introduit dans la texture du tableau pour lui conférer la virilité et la sensualité dont a besoin son discours.

 

Les nervures ainsi créées produisent un effet de transcendance, un espace de brume et de flou qui vous transporte entre ciel et terre et invite à une spiritualité hors normes.

 

Chacune de ses oeuvres trahissent, d’une manière distincte et originale, son attachement viscéral à ses racines, à sa terre et ciel. Une sorte de mythe personnel et à chaque fois un récit passionnant, raconté par des signes, des codes ou des allégories à peine perceptibles, à la limite du visible et de l’invisible.

 

Chaque récit se trouve lié à une portion de sa vie, un espace et à un moment de son existence. Et c’est ainsi que son exposition vous invite à une série de voyages vers des lieux interdits et à travers des espaces intemporels. Il vous plonge dans les ténèbres de la terre noire, à l’odeur forte, puis vous y arrache pour vous expulser vers l’éclaboussante lumière d’un soleil à mille feux.

 

Et pour ajouter à la magie du voyage, il le parsème d’évocations symboliques, chuchotées en choeur par une multitude de signes arrachés au fin fond de ses racines berbères. Le safran, le broux de noix ou la poudre d’acajou qui envahissent ses toiles, revêtent de nouvelles qualités symboliques. De simples fragments de la nature, elles redeviennent dotées d’un pouvoir de création : elles ressuscitent des vies, refaçonnent des situations et génèrent des émotions indicibles.

 

Ouardane instrumentalise ces ingrédients pour en faire des outils d’appropriation et de créativité qui produisent des tranches de vie et en tracent les nouveaux destins.


Véritables ustensiles de magiciens, ces éléments de la matière ne sont pas de simples ingrédients chromatiques, mais plutôt de véritables véhicules d’improvisation qui ébranlent nos sensations et génèrent des effets imparables.

 

Il est vrai qu’un artiste est avant tout un être qui est doté d’une sensibilité supérieure à la normale. Mais l’artiste reste aussi ce produit de la société qui s’exerce, sans relâche, à réfléchir profondément. Mais à cette réflexion, OUARDANE ajoute la lutte avec la matière. Cela donne plus de sens à sa peinture et lui permet de transmettre les tensions permanentes qui régissent son rapport à ses racines ; Et voir ses oeuvres, essayer de les lire, c’est pénétrer déjà une partie de son âme

 

André Robert KASSS

Journaliste écrivain Mai 2008

Abderrahmane Ouardane

Artiste peintre Marocain